Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Fédération des Médias CatholiquesFédération des Médias Catholiques

Compte rendu des 22èmes Journées Internationales Saint-François de Sales 2018

Les 22èmes journées Saint-François de Sales se sont déroulées du 24 au 26 janvier 2018 dans la ville de Lourdes.

© Photos Corinne SIMON/CIRIC

Helen Osman (Présidente de Signis), Mgr Nicolas Brouwet (Évêque de Tarbes et Lourdes), Jean-Marie Montel (Président de la Fédération des Medias Catholiques), Mons. Dario Edoardo Viganò (Préfet du Secrétariat pour la Communication du Saint-Siège), François Ernenwein (Rédacteur en chef de La Croix et coordonnateur des Journées)

 

Du mercredi 24 janvier   jusqu’au vendredi 26 janvier, la Fédération des Médias catholiques a organisé les Journées François de Sales, rendez-vous annuel des médias chrétiens et des journalistes d’information religieuse. Le thème des Journées, cette année, était Médias et vérités. Un thème au cœur d’une actualité mondiale, française, ecclésiale mais surtout, un thème  primordial pour les acteurs de la communication.

Pendant trois jours, les participants ont ainsi été amenés à réfléchir sur leur mission en tant que communicant, à confronter leurs points de vue et à prendre du recul sur un quotidien parfois difficile.

C’est plus de 300, journalistes, éditeurs, communicants, responsables marketing, responsables d’Eglise qui se sont rassemblés… Un record de participation pour les Journées Saint-François de Sales qui montre, qu’à la fois le thème et le lieu ont largement mobilisés.

Ces Journées ont été exceptionnelles à plusieurs titres :

Tout d’abord, elles sont pour la première fois pleinement internationales,  un vecteur de changement de point de vue, mettant en lumière la portée universelle de la mission du communicant. Avec des participants venus de 30 pays, de tous les continents : une cinquantaine d'étrangers qui ont été accueilli chaleureusement. Se sont rassemblés philippins, vietnamiens, slovènes, hongrois, allemand, espagnol, italien, américains, jordaniens, ainsi que des participants venus de Malte, d'Inde, du Paraguay, d’Argentine mais aussi du Ghana, Nigeria, Congo, Togo, Burkina ou Mali...

La Fédération des médias catholiques est particulièrement heureuse de cette participation.

Après avoir été créé à Thonon les Bains en 1996, puis s'être tenues pendant 17 ans à Annecy, patrie de St François de Sales, cette année pour la première fois les journées se sont déroulées dans la ville de Lourdes. Sous le regard de Marie et celui de Bernadette ; des femmes qui ont réussi, elles, à porter un message bienveillant, humble et vrai ; pas de fake news à Lourdes, pas de fausses nouvelles, mais simplement la Vérité.

Les Journées ont été,  pour la première fois,  co-organisées par le Secrétariat pour la Communication du St Siège dont Mgr Dario Vigano était le représentant. En partenariat également avec Signis, dont la présidente, Helen Osman, était présente.

Les participants ont  ainsi, pu cheminer sous le regard du Pape François et, sous le regard d'un autre François : St François de Sales. Le prédicateur fameux et le théologien engagé, évêque de Genève et d'Annecy en 1602  est bien connu du public. L'homme de presse un peu moins : car il est le premier à avoir imprimé des passages d'Evangiles et des sermons sur des parchemins et les avoir glissés sous les portes de sa ville d'Annecy, pour diffuser la Parole. Les premiers journaux catholiques au monde étaient nés. C'est d’ailleurs la raison pour laquelle St François de Sales a été choisi comme le Saint Patron des journalistes et des écrivains.

Le vendredi matin a été un des moments forts et émouvants de ces trois jours avec la célébration et la remise du prix Père Jacques Hamel. Le prix de journalisme décerné par la Fédération des Médias catholiques a été remis au lauréat Samuel Lievin par le Cardinal Pietro Parolin, secrétaire d'Etat du Vatican. Roseline Hamel, la sœur du Père Jacques Hamel, membre du jury, était également présente pour remettre le prix, en mémoire de son frère assassiné.

Cette nouvelle édition des Journées Saint-François de Sales semble avoir porté ses fruits. Il y a eu beaucoup de rire, d’émotions, d’intelligence, de rencontres et de professionnalisme qui ont, une fois de plus, mis en lumière l’importance de ce métier de journaliste, d’éditeur, de communicant. Autour de ce beau thème « Médias et vérités ».

 

Jean-Marie Montel

Président de la Fédération des Medias Catholiques

 

 

Mercredi 24 Janvier 2018

Les visages de la vérité

Enregistrement audio

                                                                                                     

 

« Une personne « vraie » devrait être marquée de quatre vertus : la sincérité, l’exactitude, le courage et la prudence. »

Karsten Lehmukuhler

Table ronde animée par Christophe Henning (Pèlerin)

Il n’y a d’accord unanime ni sur la nature du concept, ni sur la façon de le penser. La définition classique de la vérité ne fait pas consensus, et même ceux qui pourraient l’admettre ne s’accordent pas sur sa formulation précise ou ses implications. Globalement, la question « Qu’est-ce que la vérité ? » reste ouverte. Les désaccords philosophiques sur la façon de penser la vérité n’empêchent pas de déterminer une part importante de vérités.

Avec la participation de :

Marco Tarquinio, directeur de Avvenire, quotidien de la Conférence des Évêques Italiens. Journaliste italien, expert en politique, il a commencé sa carrière à La Voce, hebdo catholique d’Ombrie, sa région natale, en 1981, avant de la poursuivre au Corriere dell’Umbria, de tenir une chronique politique parlementaire à La Gazzetta et de devenir rédacteur en chef politique au journal Il Tempo. En 1994, il rejoint Avvenire, d’abord à Milan puis à Rome. Il en deviendra directeur en 2009.

Vincent Morch, diplômé en philosophie, éditeur chez Mame. Il a publié chez Salvator : Petit éloge de la vérité –Manifeste pour un humanisme chrétien. Si la vérité est nécessaire à la vie intellectuelle et sociale, qu’est-ce qui fait que nous en avons peur, que nous pouvons même la rejeter violemment ?

Pr Dr Karsten Lehmkühler, docteur en théologie, maître de conférences puis professeur de théologie systématique et éthique à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg, chercheur à l’École doctorale de théologie et de sciences religieuses et au Centre de sociologie des religions et d’éthique sociale (théologie comparée des religions et éthique de la parole).

 

Jeudi 25 Janvier 2018


La splendeur de la vérité 

Enregistrement audio

« Notre intuition de la vie doit faire voir l’invisible » Père Henri-Jérôme Gagey

 « La vérité est nécessairement liée à la liberté. » Sœur Véronique Margron

Table ronde animée par Philippine de Saint-Pierre (KTO)

Une fidélité scrupuleuse à tenir le discours du vrai, et à le tenir de manière suffisamment carrée, est, en ces temps « déconstructeurs », « postmodernes » – les adjectifs ne nous manquent pas... –, le meilleur témoignage que le christianisme puisse tenir.

Avec la participation de :

Nataša Govekar, directrice du Département de théologie pastorale du Secrétariat pour la Communication du Saint-Siège. Née en Slovénie, elle a fait des études de théologieà Ljubljana avant d’obtenir un doctorat de l’Université Pontificale Grégorienne, en soutenant une thèse sur « la transmission et la communication de la foi à travers les images ». Après un passage au Centre Aletti, organisme d’étude et de recherche fondé par Jean-Paul II, elle a été nommée à son poste actuel par le pape François.

D. José Gabriel Vera, directeur du Secrétariat pour les Médias et la Communication de la Conférence des Évêques d’Espagne, poste qu’il occupe depuis 2015. ll est l’auteur notamment du livre : Jean-Paul II, tout le monde t’aime, publié aux éditions Eunsa en 2012.

Henri-Jérôme Gagey, professeur au Theologicum, faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Institut catholique de Paris, dont il a été le doyen, et vicaire général du diocèse de Créteil. Il a publié chez Salvator : Les ressources de la foi.

Grégory Woimbée, prêtre du diocèse de Perpignan, docteur en histoire et en théologie. Titulaire d’une licence en droit canonique, il enseigne la théologie fondamentale à l’Institut catholique de Toulouse, dont il est vice-recteur. Il a publié aux éditions Artège : Leçons sur le Christ. Introduction à la christologie, et collabore régulièrement à La Vie.

Véronique Margron, professeur de théologie morale à l’Université catholique de l’Ouest (Angers), Provinciale de France des Dominicaines de la Présentation depuis 2013. Elle a publié chez Bayard Culture : La Douceur inespérée : Quand la Bible raconte nos histoires d’amour.


Les usages de la vérité 

Enregistrement audio

« Nous devons rencontrer pour raconter. Les vérités morales doivent être la fondation de notre travail de journaliste.»

Helen Osman

« Notre seul langage de vérité devrait être notre engagement et notre action. » Amélie de Montchalin

Table ronde animée par Antoine-Marie Izoard (Famille chrétienne)

La politique et l’économie ont leur langage propre, qui n’est pas celui de la vie ordinaire. On y traite autant de perceptions, d’apparences et de sentiments que de faits, de chiffres et d’arguments de raison. Comment se fait le passage d’un registre à l’autre, et à quel prix ?

Avec la participation de :

Helen Osman, experte américaine en communication. Élue à Québec (Canada), le 22 juin 2017, présidente de Signis, association catholique mondiale pour la communication, Helen Osman est reconnue internationalement pour son travail d’écrivain et de journaliste. Elle a exercé de nombreuses responsabilités dans le domaine de la communication catholique aux États-Unis, en étant notamment directrice de la communication du diocèse d’Austin (Texas) pendant plus de vingt ans, puis chargée de la communication de la Conférence des Évêques catholiques des États-Unis pendant huit ans.

Jérôme Fourquet, politologue, directeur du département « Opinion et stratégies d’entreprise » à l’institut de sondage Ifop. Il a publié aux Éditions de l’Aube : Accueil ou submersion, regards européens sur la crise des migrants.

Amélie de Montchalin, économiste, licenciée en histoire et en économie appliquée, master en administration publique, députée La République en Marche de la sixième circonscription de l’Essonne.

Jérôme Chapuis, chef adjoint du service politique du Grand Jury RTL - Le Figaro - LCI de 2012 à 2015, rédacteur en chef à RTL et présentateur des journaux de la « matinale » à 6 h et 7 h.

 

Vendredi 26 janvier


Remise du prix Père Jacques Hamel  

Enregistrement audio

Les lauréats: Samuel Lievin (en haut). Michael Bunel et Romane Ganneval (en bas)

La mort du père Jacques Hamel, le 26 juillet 2016, alors qu’il célébrait la messe dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray, a suscité une vive émotion et une réelle mobilisation pour le dialogue entre les religions. La Fédération des Médias Catholiques (FMC) a donc décidé, pour honorer sa mémoire et soutenir toutes les initiatives en faveur de la paix en général et du dialogue interreligieux en particulier, de créer le « Prix Père Jacques Hamel » destiné à récompenser un travail journalistique de qualité au service de cette cause. Avec un jury présidé par Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, et composé de Roseline Hamel, sœur du père Jacques Hamel, de Dominique Quinio, ancienne directrice de la rédaction de La Croix et présidente des Semaines sociales, de Christian Makarian, directeur délégué de la rédaction de L’Express, et de Jean-Marie Montel, président de la Fédération des Médias Catholiques. Le prix est remis à Samuel Lievin pour son article "Thomas et Benoît, les convertis du 13 novembre", publié dans le quotidien La Croix. Le jury a également décernée une mention spéciale à Michael Bunel et à Romane Ganneval pour leur livre/reportage/exposition "Croire dans le 93".

 

Vérité et Objectivité

Enregistrement audio

                                                    

    

 « Il n’y a pas « moins de vérité » mais une nouvelle façon de produire de la vérité.» Cyril Lemieux

« La vérité, aujourd’hui, est une machine à produire des effets émotionnels. » Mariette Darrigrand

Table ronde animée par Martin Féron (RCF)

L’éthique de l’information se réfère à une valeur, non exclusive mais dominante, qui est celle de la vérité. Cette valeur oriente de manière décisive les codes de déontogie des journalistes : « rechercher la vérité », « respecter la vérité », etc. Elle conditionne la discussion récurrente, parmi les professionnels et dans le public, sur l’objectivité journalistique.

Avec la participation de :

Rev. Dr Joseph Borg, directeur de RTK, radio catholique de Malte. Titulaire d’un master de Théologie de l’Université de Malte, il a fait des études supérieures en communication à Concordia University, à Montréal (Canada). Promoteur des études sur les médias dans les écoles catholiques, il a été à la tête du bureau de presse de l’archidiocèse de Malte, fondateur de la radio RTK et du journal Il-Gens. Il a pris part au combat contre la corruption des élites, particulièrement après l’assassinat de la lanceuse d’alertes Daphne Caruana Galizia, qui avait dénoncé les abus du Premier ministre de Malte et de certains membres de sa famille et collaborateurs.

Mariette Darrigrand, sémiologue, directrice du cabinet Des Faits et Signes, spécialisé dans l'analyse du discours médiatique. Blogueuse et chroniqueuse (France Culture, Le secret des sources), elle intervient régulièrement dans les médias. Elle a publié : Comment les médias nous parlent (mal) ?

Cyril Lemieux, sociologue, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Intéressé par le journalisme et l’information à l’ère numérique, il a consacré tout un volet de son travail à la sociologie des médias et de l’espace public. Chroniqueur au Monde, à France Culture, Libération et Alternatives économiques, il a publié entre autres, en 2010 : La subjectivité journalistique.

Isabelle de Gaulmyn, née à Casablanca en 1962, est une journaliste et biographe française. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef du quotidien catholique La Croix, après en avoir été l'envoyée spéciale à Rome de 2005 à 2009. Spécialisée dans l'actualité de l'Eglise , elle est régulièrement invitée à intervenir dans différents médias. Elle est l'auteur d'une biographie de Benoît XVI et du pape François et d'un livre autour des affaires de pédophilie dans l'Eglise de Lyon.

 

 

 

Report on the 22nd International St. Francis Sales Days in Lourdes

 

The 22nd Saint-François de Sales Days took place from the 24th to 26th of January 2018 in Lourdes.

From Wednesday 24 January to Friday 26 January, the Federation of the Catholic Media organized the St Francis de Sales Days, an annual meeting of Christian media and religious journalists. The theme of the meeting, this year was Media and Truth. This theme is at the heart of the worldwide, French and ecclesial topicality but above all, a key theme for the people involved in communication.

During three days, the participants were led to reflect on their mission as communicators, confronting their points of view and taking a step back from daily life which can be difficult sometimes.

More than 300 journalists, editors, publishers, communicators, marketing managers and church leaders gathered together... A record number of participants for the St Francis de Sales Days which shows that both the theme and the meeting place have widely mobilized.

The 22nd St Francis de Sales Days were exceptional in several respects:

First of all, for the first time it was fully international, which brings a change in viewpoint, highlighting the universal scope of the communicant's mission. With participants from 30 countries, from all continents: about fifty foreigners were warmly welcomed. Participants gathered from the Philippines, Vietnam, Slovenia, Hungaria, Germany, Spain, Italy, the USA, Jordania, as well as Malta, India, Paraguay, Argentina but also from Ghana, Nigeria, Congo, Togo, Burkina Faso and Mali.

The Federation of the Catholic Media is particularly pleased with this participation.

After having been created in Thonon les Bains in 1996, then held for 17 years in Annecy, St Francis de Sales’s hometown, this year for the first time the event took place in the city of Lourdes. Under the watchful eyes of St Bernadette and of the Virgin Mary.; women who have managed to carry a caring, humble and true message successfully; no Fake News in Lourdes, no false news, but simply the Truth.

The conference was, for the first time, co-organized by the Secretariat for Communication of the Holy See, represented by Bishop Dario VIGANO. Along with a partnership with Signis, whose president, Helen Osman, was present.

The participants were thus able to walk under the gaze of Pope Francis and, under the gaze of another Francis: St. Francis de Sales. Well known as a famous preacher and committed theologian who became bishop of Geneva and Annecy in 1602

The famous preacher, bishop of Geneva and Annecy in 1602, is well known to the public. The newspaper man a little less: for he is the first to have printed passages of Gospels and sermons on parchments and to have slipped them under the doors of his city of Annecy, to spread the Word. The first Catholic newspapers in the world were born. This is why St. Francis de Sales was chosen as the patron saint of journalists and writers.

Friday morning was one of the most emotional moments of these three days with the celebration and awarding of the Father Jacques Hamel Prize. The prize for journalism awarded by the Federation of the Catholic Media was presented to the winner Samuel Lievin by Cardinal Pietro Parolin, Secretary of State of the Vatican. Roseline Hamel, the sister of Father Jacques Hamel and jury member, was also present in memory of her late brother.

This new edition of the St Francis de Sales Days seems to be a success, with a lot of laughter, emotions, intelligence, encounters and professionalism that have once again highlighted the importance of the professions of journalist, publisher and communicator. All gathered around this beautiful theme "Media and Truths".

 

Jean-Marie Montel

President of the Federation of the Catholic Media

 

Wedenesday 24th of January

 

Truth's multiple facets

 

"A true person should be marked with four virtues: sincerity, accuracy, courage and prudence." Karsten Lehmukuhler

Roundtable discussion moderated by Christophe Henning (Pèlerin)

There is no unanimous agreement neither about the nature of the concept, nor the way to think it through. There is no consensus as to the classic definition of truth, and even the ones who could agree on it, cannot agree upon its specification or its implications. Overall, the question « what does the truth, mean? » is always open. Philosophical disagreements on the way in which we consider the truth shall not prevent us from identifying most truths.

With the participation of:

Marco Tarquinio, Director of Avvenire, daily newspaper of the Italian Bishops’ Conference.  Italian journalist and expert in national and international politics. He started his career in 1981, at La Voce the weekly Catholic newspaper of Umbria, his native region. After that, he wrote for Corriere dell’Umbria, held a political column for La Gazetta and then became Il Tempo’s Politics Editor in chief. In 1994, he joined Avvenire, first in Milan then in Rome. He became its Director in 2009.

Vincent Morch, philosopher. After being a teacher in Africa, he is today working in publishing (Belles Lettres) and published with Salvator: Petit éloge de la vérité- Manifeste pour un humanisme chrétien 

Pr Dr Karten Lehmküler, Theology Professor at the Protestant Faculty of Theology at Strasbourg. He is also a researcher at the Doctoral School of Theology and Religious Sciences as well as at the Sociology of Religions and Social Ethics Center (comparative theology and ethics of speech). 

 

Thursday 25th of January


The splendour of truth

"Our intuition of life must show the invisible" Father Henri-Jérôme Gagey

 "Truth is necessarily linked to freedom." Sister Véronique Margron

Roundtable discussion moderated by Philippine de Saint-Pierre (KTO)

Holding firmly to the accuracy and discourse of truth in these “deconstructive” , “postmodern” times (many other adjectives could be used to qualify our times) is the best testimony Christianism can express. 

With the participation of:

Nataša Govekar, Director of the pastoral theological Department of the Office in charge of the Holy See’s communication. She was born in Slovenia and studied theology in Ljubljana. She holds a PhD at the Pontifical Gregorian University with a thesis on “the transmission and communication of faith through images.” After a time spent at the Centro Aletti, a study and research organization created by John Paul II in 1993 for bridging East and West churches, she was appointed to her current position by Pope Francis.

D. Jose Gabriel Vera, Director of the Office for media and communication for the bishops’ conference in Spain since 2015. He has published with Eunsa: Jean-Paul II, tout le monde t’aime in 2012.

Henri-Jérôme Gagey, Professor at the Theologicum, faculty of theology and religious sciences of the Paris Catholic institute, where he was Dean. He was also Vicar General of the Creteil Diocese. He published with Salvator: Les ressources de la foi

Grégory Woimbée, Priest of the Perpignan diocese, Doctor in history and theology. He has a degree in canonical law and teaches fundamental theology at the Catholic Institute of Toulouse, where he is the Vice Rector. He published with Artège Editions: Leçons sur le Christ. Introduction à la christologie. He writes also regularly for La Vie.

Véronique Margron, Professor of moral theology at the West Catholic University (Angers), Provincial superior Dominican sisters of the presentation since 2013. She published with Bayard Culture: Quand la Bible raconte nos histoires d’amour

 

The uses of truth

"We must go out and meet people to tell their stories. Moral truths must be the foundation of our work as journalists."

Helen Osman

"Our only language of truth should be our commitment and action." Amelie de Montchalin

Roundtable discussion moderated by Antoine-Marie Izoard (Famille Chrétienne)

Politics and economy have their own language, far removed from common everyday life. Their focuses are as much on perceptions, appearances and feelings than on facts, numbers and rational arguments. 

How do we go from the subjective register of perception to the objective register of facts and at what cost?

With the participation of:

Helen Osman, American expert in communication. She was elected President of Signis (World Catholic Association of Communicators) the 22th of June 2017. Helen Osman is recognized worldwide for her work as a writer and journalist. She has held various leadership positions in the Catholic communication field in the US. She was Communications Director for the Diocese of Austin for over twenty years, after which she was Chief Communications Officer of the United States Conference of Catholic Bishops for eight years.

Jérôme Fourquet, political scientist, director of the “Opinion and business strategies” department at the polling organization Ifop. He published with the Editions de l’Aube: Accueil ou submersion, regards européens sur la crise des migrants.

Amélie de Montchalin, economist with a degree in history and applied economy and a master in public administration. She is deputy of “La Republique en Marche” in the sixth electoral district of Essone.

Jérôme Chapuis, co-editor in chief of the Political news desk of the Grand Jury RTL- Le Figaro – LCI from 2012 to 2015. Editor in chief at RTL and anchor from 6am to 7am.

 

Friday 26th of January

Father Jacques Hamel Award

The death of the Father Jacques Hamel (who was murdered by terrorists), the 26th of July 2016, while celebrating mass in the chapel of St-Etienne-du-Rouvray arouses strong emotions and a substantial involvement for an interreligious dialogue The Federation of The Catholic Media has recently decided, in order to honor his memory, and to support all initiatives for peace in general and for interreligious dialogue in particular, to create the “father Jacques Hamel Award” meant to reward a quality journalistic work serving this cause. With a jury chaired by Msgr Dominique Lebrun, Archbishop of Rouen, and composed of Roseline Hamel, sister of Father Jacques Hamel, Dominique Quinio, former editor of La Croix and president of the Social Weeks, Christian Makarian, deputy editor of  L' Express, and Jean-Marie Montel, president of the Federation of the Catholic Media. The prize is awarded to Samuel Lievin for his article "Thomas and Benoît, les convertis du 13 novembre", published in the daily newspaper La Croix. The jury also awarded a special mention to Michael Bunel and Romane Ganneval for their book/reportage/exhibition "Croire dans le 93".

 

Truth and objectivity

"There's not less truth but a new way to produce it." Cyril Lemieux

"In our days, the "truth" is a machine to produce emotional effects." Mariette Darrigrand

Roundtable moderated by Martin Féron (RCF)

Information ethics refers to a value which is nonexclusive but prevailing: that is the truth. This value clearly guides the code of journalistic ethics: “seeking for the truth”, “respecting the truth”… It conditions journalistic objectivity which is a recurrent topic among professional and the public.

With the participation of:

Rev. Dr Joseph Borg, Director of RTK, Catholic radio of Malta. Holding a Master Degree in Theology from the University of Malta. He has also completed graduate studies in communications at Concordia University in Montreal (Canada). He is one of the promoters of the study of media education in Church schools. Head of the Press Office of the Archdiocese he is also the founder of RTK radio and the newspaper IL-GENS. He is known for taking action in the fight against corruption among the elite, especially after the murder of the whistleblower, Daphne Caruana Galizia, who had denounced the abuses of the Prime Minister, his family and some member of his staff.

Mariette Darrigrand ,specialist in semiology, director of the firm specialised in analyses of the media rhetoric: Des Faits et Signes. Blogger and commentator (France Culture, Le secret des sources), She regularly intervenes in the media. She also gives classes at Paris 13 on the topic of books semiology. She published Comment les médias nous parlent (mal)?

Cyril Lemieux, specialist in sociology, Director of study at the School of High study in Social Sciences (l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales, EHESS). He is greatly interested in journalism and the digital information age, and a large part of his work is focused on media and public space sociology. Columnist for Le Monde, France Culture, Libération and Alternatives économiques, he published, among others things, La subjectivité journalistique in 2010.

Isabelle de Gaulmyn, born in Casablanca in 1962, is a French journalist and biographer. She is now editor-in-chief of the Catholic daily newspaper La Croix, after serving as its special envoy in Rome from 2005 to 2009. Specialized in Church news, she is regularly invited to speak in various media. She is the author of a biography of Benedict XVI and Pope Francis and a book on pedophilia in the Church of Lyon.