Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Fédération des Médias CatholiquesFédération des Médias Catholiques

Conviction et enjeux

Un texte sur la communication élaboré par la presse paroissiale et diffusé à ses adhérents sous forme de plaquette
 1. Fondements de la communication de l’Eglise

 

Fondée par  le Christ, l’Eglise a pour mission d’annoncer l’amour de Dieu et le salut pour tous les hommes. L’Eglise tient conversation avec le monde. Elle communique en s’appuyant sur deux convictions :

- échanger avec les personnes dans la fraternité.

- transmettre le message de l’Evangile.

Ces convictions se fondent sur l’exemple du Christ « communicateur » (1), pétri d’humanité, parlant à tous ceux, divers, qu’il croise sur sa route.

(1) Communion et progrès N°11, Instruction pastorale, Rome, 1975.

Inter mirifica n°3, Concile Vatican II

 

2. Convictions de la presse locale chrétienne

 

Au cœur de la vie.

La presse locale chrétienne est une presse de proximité. Elle trouve sa parfaite expression au sein même de la vie des hommes et de leurs attentes. Là où bat le cœur de l’homme, il y a un souffle d’espérance. La prise en considération de cette vie est le leitmotiv des écrits de notre presse.

L’Evangile se vit au milieu du monde. Les paraboles d’aujourd’hui s’écrivent dans l’activité humaine. Le souffle de l’Esprit traverse nos villes, nos villages, nos rues, nos quartiers, nos maisons. Il éclaire nos peines et nos galères et illumine les joies de la rencontre. C’est toute l’histoire de Dieu et de l’humanité qui nous est révélée. La presse locale chrétienne doit être partie prenante de ces réalités essentielles.

 

Une communauté, lumière pour le monde.

La parole transmise par l’Eglise via la presse locale chrétienne repose sur sa faculté d’être présente au monde. Les acteurs paroissiaux, là où ils vivent, sont présence agissante de la communauté paroissiale. Le vécu vient enrichir l’Eglise locale et sa communication. Les équipes de rédaction des pages locales sont les récepteurs de ces informations de proximité. C’est à elles  que revient la mission de les traduire en message compréhensible par tous, tout en s’appuyant sur les faits.

Cet ensemble d’acteurs de l’information œuvre en collaboration avec les diffuseurs et avec les ministres ordonnés qui accompagnent les équipes et les hommes et les femmes de bonne volonté.

La presse locale chrétienne et l’Eglise ont quelque chose à dire de la vie des hommes et de l’Evangile.

Cette forme de communication est porteuse d’évangélisation car elle traite de l’humain qui est déjà une certaine forme d’Evangile.

Une difficulté à prendre en compte réside dans la mobilité des populations. Le manque de culture chrétienne est également un obstacle important. La presse locale chrétienne doit être sensible à ces nouvelles situations.

 

Proposer la foi aujourd’hui.

Proposer la foi dans la société actuelle n’est pas chose aisée.

Notre société évolue à grande vitesse, prise dans le tourbillon de la modernité et de la consommation. L’organisation territoriale de l’Eglise connaît des changements importants : regroupements de paroisses, création de doyennés, nouvelles régions pastorales. Il nous faut trouver de nouveaux moyens de proximité et de visibilité en lien avec nos évêques.

Tout ce qui intéresse l’homme intéresse Dieu. Plus que jamais, les acteurs de cette communication ont besoin de se recaler autour de deux questions :

« De quel homme parlons-nous ? »

« De quel Dieu parlons-nous ? »

C’est ici la pierre angulaire de la mission.

 

Donner du sens.

Les lecteurs se retrouveront dans les écrits qui proposent du sens et qui leur permettent de revisiter leur vie, sans oublier leur intérêt pour tout ce qui les touche au plus près.

Pour cela un partage fraternel prend toute son importance :

- partage de la vie des personnes,

- partage de la Parole de Dieu,

- partage de l’action concrète (solidarité, écoute, accompagnement…)

Ces trois pôles sont signes de communion. Ils sont signes d’Evangile. Ils tracent la voie à toute réflexion personnelle et spirituelle. Ils contiennent l’épaisseur et la dimension humaines et ils sont signes d’une communion de cœur, de générosité et d’espérance.

La presse locale chrétienne tient ici sa feuille de route.

 

L’Evangile sur le terrain.

L’Evangile est en permanence sur le terrain. C’est la vie de tous les jours, avec ses soucis, ses doutes et ses espérances. Dieu passe dans les raisons d’aimer. Il passe dans la vie de chacun, dans les pardons, dans les réconciliations. C’est en collant à la proximité de la vie des personnes que la presse locale chrétienne approfondira ces approches humaines de l’Evangile.

C’est reconnaître ainsi l’Esprit à l’œuvre au cœur du monde. Les communautés chrétiennes locales sont le témoignage de la présence de l’Eglise sur le terrain. Elles constituent des relais d’information pour la communication de l’Eglise.

La pénétration de la presse locale chrétienne dans l’urbain comme dans le rural est très précieuse pour le rayonnement de l’Eglise et la diffusion du message évangélique. Il convient de continuer et de développer les réseaux de diffuseurs, acteurs indispensables de la mission.

 

Pérennité de la presse locale chrétienne. La presse locale chrétienne ne vit que si elle est diffusée et lue, et si le financement en est régulièrement assuré, au même titre que les autres services d’Eglise. Il importe de ne pas sous-estimer cet élément essentiel et d’étudier tous les moyens possibles pour une balance économique raisonnable.

La presse paroissiale est en ce sens un investissement et non une dépense.

 

3. Enjeux de la presse locale chrétienne

 

Regarder et analyser le monde, la société et l’Eglise.

Le modernisme, les sciences et techniques imposent de nouvelles manières de vivre. Ils engendrent de plus en plus une libération des conduites individuelles et des comportements collectifs, qui interrogent. C’est une crise de société. Les questions d’éthique se posent de manière nouvelle. Mais des solidarités se développent et se vivent. Des actions qui mettent l’homme en valeur s’édifient. Notre société au métissage incontournable nous interpelle plus que jamais dans ses joies et ses désespoirs.

Dans l’Eglise, la crise des vocations, le vieillissement du clergé et des chrétiens, entraînent des réorganisations territoriales et pastorales.

Des populations urbaines et rurales se rassemblent. Les laïcs assurent des services d’Eglise, missions qui se font pressantes et essentielles. Des communautés chrétiennes locales témoignent de la présence de l’Eglise dans les quartiers. Les jeunes témoignent d’un nouveau souffle par leurs actions de solidarité.

Le peuple tout entier a besoin de découvrir une Eglise missionnaire qui accueille, propose et célèbre.

 

Etre en mission.

L’amour de Dieu, l’amour fraternel, l’amour conjugal, l’amour filial, l’amitié, sont des points d’accroche du regard et du cœur. Les sentiments humains, relatés et partagés, vécus intensément, révèlent un sens fondamental pour toute vie terrestre.

Ils sont illuminés par la présence du Christ Sauveur. La presse locale chrétienne doit approfondir ce souci de l’humain et délivrer des pistes de réflexion à ses lecteurs. Ses écrits doivent être habillés d’humanité. Son message doit respirer l’humilité.

Aller là où d’autres médias ne vont pas et donner la parole à ceux qui ne l’ont pas. Parler des choses dont les autres médias ne parlent pas. S’intéresser à tout ce qui touche les lecteurs et témoigner de ce qu’ils vivent. C’est cela la proximité. Plus le récit ou le témoignage sera près des personnes, mieux il délivrera son message pastoral et humain. Et l’humain a toujours un parfum d’Evangile.

Une presse missionnaire doit s’adresser au plus grand nombre et être comprise par tous. Elle participe à la communication de l’Eglise.

Les réseaux de diffuseurs bénévoles, eux aussi, rapprochent l’Eglise de ceux dont elle est loin. Leur mission a un caractère pastoral basé sur l’esprit de service, la joie de la rencontre et la capacité d’écoute. Ils sont un maillon incontournable pour véhiculer la Parole. À ce titre, ils doivent faire l’objet d’un soutien particulier.